Trois cynos et un marteau

Il est l’heure. C’est bientôt ma 5e opération à bord de Malphas, mon Machariel. Comme à chaque fois, je suis impatient et excité à l’idée d’être connecté au puissant battleship. La guerre contre The Initiative et Suddenly Spaceships touche à sa fin. Les premiers ont commencé l’évacuation vers le sud. Les seconds ont reçu nos conditions (rendez-vous et nous vous laissons partir, résistez et nous vous écrasons), et se sont rendus. Mais il reste encore un peu de ménage à faire, et The Initiative compte bien nous faire payer au prix fort chaque pas vers la victoire finale. Je consulte une fois encore les paramètres de la mission. Destruction d’un POCO*. L’artillerie cède sa place aux autocanons. Composition habituelle pour une flotte de Machariel. Destination: inconnue.

Mon pod est inséré dans son logement à bord du battleship. Les capteurs détectent une légère augmentation de mon rythme cardiaque. La connexion s’établit, enfin, et je ressens toute la puissance du Machariel m’envahir. Il me faut plusieurs secondes pour reprendre mes esprits tant la sensation est forte, brutale, intense. Sans commune mesure avec celle ressentie à bord d’un Hurricane. Mon esprit envahie l’immense machine de mort. Les armes sont l’extension de mes poings, mes yeux sont des senseurs et mes jambes des propulseurs. Ma peau, une armure de plusieurs mètres d’épaisseur. Je vérifie une dernière fois les soutes à munitions et les sets de drones. Tout est ok, je m’élance dans l’espace sans attendre. L’immense Keepstar apparait derrière moi. Des dizaines d’autres vaisseaux flottent autour de moi, et je prends un peu de hauteur pour me placer au-dessus de la citadelle, quartier général de l’alliance. Depuis notre arrivée chez Pandemic Horde, je voyage constamment entre 9-4, 7-RM et Perimeter, les différents staging corpo et alliance. PH combat sur plusieurs fronts. Des abords de Jita, pour le contrôle des citadelles de trading, aux mains d’avides affairistes, jusqu’aux confins du null sec. En low sec aussi, aux côtés de nos alliés NC. et MC, pour combattre les pirates de Snuff Out et Project Mayhem. L’activité est plus large et stratégique qu’elle ne l’était quand nous étions chez Brave.

La flotte commence à se rassembler. Machariels, Guardians, inties, dictors, heavy dictors, command destros, ewar forment une boule dense au-dessus de la citadelle. Soudain, alors que nous discutons sur le chan corpo, un énorme Avatar noir fait son apparition. Je n’attends pas les ordres pour m’approcher à 1000 mètres de la bête. Après quelques minutes, un vortex bleu déchire l’espace au-dessus de nous.
La flotte s’élance à travers, pour réapparaitre quelques années-lumières plus loin. Une fois regroupés, nous mettons le cap vers Cloud Ring. Nous entrons rapidement en territoire ennemi, suivis par les scouts d’INIT. Quelques jumps et nous arrivons à destination, le système 1-NW2G. Un point d’alignement apparait dans mon interface, je suis le nouveau cap, comme le reste de la flotte. Une poignée de secondes s’écoulent avant que la flotte soit alignée, puis c’est l’accélération soudaine du départ en warp. A l’arrivée, la flotte se poste à portée d’une POS ennemi. Voilà donc le véritable objectif. Les ordres tombent. Anchor sur le FC et feu à volonté sur la cible. Je dégroupe les canons et ouvre le feu.
Les scouts signalent une flotte INIT en formation dans le système voisin. Même composition. Machariel contre Machariel. Nous continuons à faire pleuvoir un déluge d’obus sur la POS, en attendant l’arrivée de l’ennemi. Nous n’avons pas à patienter trop longtemps. Ils entrent dans le système. Je reconfigure mes canons d’une impulsion mentale et recharge des munitions « faction ». Je suis prêt. La flotte sort de warp à portée d’engagement. Les Mach adverses sont aussi en autocanons, les deux formations ouvrent le feu à bout portant. Le corps à corps est sanglant. Mais la flotte d’INIT, soutenue par un Ninazu, encaisse bien mieux les coups, et nos pertes s’accumulent. Une bonne dizaine d’épaves jonchent le sillage de notre formation.

Le vortex d’une cyno illumine soudain le champ de bataille. La wing de cap de PH se matérialise et prend le Ninazu pour cible, imitée par le reste de notre flotte. Naglfar, Revelation, Moros, Phoenix et Machariel ouvrent le feu de concert sur le FAX ennemi pendant que leur flotte tente de s’extraire tant bien que mal. Le Ninazu, secoué d’explosions internes, est vite désemparé et les retardataires sont impitoyablement détruits. L’ennemi bat en retraite vers les profondeurs du système.

Nous reprenons le nettoyage par le vide de la POS, détruisant les quelques batteries et modules restants. Nos caps quittent (un peu prématurément) le système. Le job achevé, notre flotte s’apprête à rentrer à la base. Nous warpons près de la gate d’O-ZXUV, mais elle est bien sûr lourdement bullée. Suivant le FC, nous nous rapprochons de la stargate. Le D-scan détecte alors la flotte ennemie en transit warp vers notre position. Ils n’ont pas l’air prêt à nous laisser partir sans jouer le deuxième round. Je check rapidement l’état de mon vaisseau. De légers dégâts d’overheat sur les canons, mais rien de bien grave.

A nouveau, les Mach d’INIT apparaissent au corps à corps. Une nouvelle cyno s’allume, mais c’est une cyno d’INIT cette fois. Une squad de carriers apparait sur le field. Ça commence à sentir le pâté pour notre formation. Je maudis notre propre groupe de caps d’être repartis aussi vite. Autre mauvaise surprise, je vois apparaitre un cyno inhibitor dans mon overview.

Nous sommes pris sous le feu massif des battleships et des fighters. Mais Storm, le FC, garde la tête froide. Il donne l’ordre de concentrer le feu sur l’inhibitor. C’est une course contre la montre fatale qui démarre. Nous devons détruire ce satané inhibitor avant d’être tous anéantis. J’overheat tout, les canons, la propulsion, les hardeners. J’allume mon sensor dampener sur un ennemi qui me cible. Nos pertes s’accumulent, une bonne moitié de la flotte déjà détruite.
Le temps semble ralenti. Je ne ressens rien d’autre que l’excitation du combat. Un autre Machariel explose près de moi. Mes propulseurs sont près de griller, je coupe l’overheat d’urgence.

Cri de joie sur les coms. L’inhibitor vient enfin d’exploser. Une troisième cyno s’allume immédiatement. Alliée. Un ouragan déchire le continuum espace-temps, 28 Titans et 27 Super-carriers se matérialisent devant moi. Le marteau. Et c’est Northern Coalition. qui tient le manche. Tonton NC arrive pour siffler la fin de la récré. Je me dis qu’il y a à peine quelques semaines, quand nous étions encore chez Brave, j’aurai été bien moins content de le voir débarquer. Notre groupe de cap est aussi revenu dans leur sillage. Aussitôt, les Doomsday** illuminent l’espace. Les carriers d’INIT en prennent pour leur garde. Ils explosent si vite que je n’ai pas le temps de tous les locker. Sans demander son reste, leur flotte de Mach en profite pour quitter le système avant que l’oncle alcoolique*** ne s’occupe de son cas. Je regarde le chrono. Seulement 37 minutes se sont écoulées depuis les premiers tirs sur la POS. J’ai l’impression que ça à durer des heures. La tension retombe, je suis vidé, mais putain quel pied ce fight ! Le champ de bataille se vide et après avoir inspecté quelques épaves, il est temps de rentrer.
Le chemin du retour sera long, des éléments de The Culture essayant de prendre les survivants en embuscade. Guère surprenant de la part de cette bande de vautours. Finalement, nous arrivons à bon port sans d’autres pertes. Respect INIT, ce fut un honneur de se battre contre vous. Amusez-vous bien dans Querious.

Hekto  J. Fin de transmission…

Le battle report.
* Structure orbitale utilisée pour exporter des ressources depuis une planète.
** L’arme de destruction massive qui équipe les titans.
*** Référence au surnom de NC. chez Pandemic Horde : Drunk uncle NC.

Publicités

Une réflexion sur « Trois cynos et un marteau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s