Le projet Crush Q

Chapitre 4 de la série « Ed Kane ».

L’agent A mit le cap sur Querious. Il n’aurait pas le temps d’organiser l’interception de Kane dans l’espace. De toute façon, choper un Ares en fit taxi était très hasardeux, à moins d’une grosse erreur du pilote. Il faudrait trouver autre chose. Il était peut être allé trop vite en besogne en éliminant l’autre imbécile la veille. Kane le ferait surveiller, c’était certain. Il lui restait l’agent B, mais ce dernier n’était pas vraiment un expert dans les techniques d’assassinat. Il était plus précieux là où il était. Non, se dit-il, il lui faudrait agir par lui-même. A peine arrivé à I1Y, il fila à sa cabine et se mit au travail.

Il consulta le fichier des techniciens de la station à la recherche du sujet idéal. Il filtra le résultat d’après ses propres données morphologiques. Quelques minutes plus tard, il tenait le bon client. Même taille, même poids, même allure générale. Il chargea ces paramètres et le visage du docker dans un petit boitier noir en métal. Cet appareil, un générateur de champs polymorphiques, était le fruit d’années de recherche et développements des laboratoires de l’Organisation. Il était capable de modifier l’aspect visuel et la voix d’une personne, pour prendre l’apparence de quelqu’un d’autre, à condition que la morphologie de la cible soit assez proche de celle de l’utilisateur. Les labos travaillaient sur une version beaucoup plus grosse et puissante, destinée à équiper un vaisseau spatial. L’avantage tactique que procurerait un tel module serait décisif et destructeur le moment venu.

Il pirata ensuite facilement les mails du technicien et lui envoya un ordre de mission pour la station d’UH. Puis l’agent A consulta le registre des appontages pour savoir si le taxi de Kane était revenu. Bingo ! Il était à quai dans le dock 6. Il attendit une heure puis se dirigea vers les docks via des coursives secondaires peu fréquentées et sans caméras. Il activa son générateur, prenant l’apparence d’un banal technicien de pont, et reparti vers le dock 6. Il passa le contrôle sans problème, puis se mit au travail sur le taxi affecté à Kane. Il injecta des nanites d’un genre un peu spécial dans le circuit primaire du warp drive, programmées pour couper la propulsion à la réception d’un signal particulier. Il ne lui restait plus qu’à organiser la rencontre du Chef Kane avec son destin.

Système I1Y-IU, station capitale de Brave Collective.

A peine débarqués, Kane et Myazawa filèrent au bureau. Myazawa afficha le dossier d’Ender Ormand.
— La vie de Mr le coquet n’est guère trépidante, dit Stu. Diplômé du Royal Amarr Institute, il reste en empire jusqu’à il y a trois mois. Il rejoint alors Zansha Industries, la corpo de grattes-caillou de l’alliance. Il passe le plus clair de son temps dans l’espace au commande d’un Procurer ou d’un VNI. Peu de kills et peu de pertes sur sa killboard. Aucun signalement à la sécurité depuis son arrivée ici. Ce Monsieur Ormand est lisse comme un cul de sister of Eve.
— Ouais, on lui donnerait l’empire Amarr sans confession, ajouta Ed. On va garder un œil sur lui quelques temps, on ne sait jamais. Mets Jess et Greg sur le coup.

Un agent s’approcha. « Chef, ça va vous plaire ».
— Merde, quoi encore ?
— Je viens d’avoir un mec de l’entretien. Un de ses drones vient de trouver un macchabé dans une sous-station de l’usine de traitement des eaux.
— C’est plus une station, c’est un champ de tir, dit Stu.
— Enfile tes bottes Stu, on va aller patauger dans les égouts.

Trente minutes plus tard, ils étaient sur place avec le médecin légiste. C’était pas beau à voir. Le cadavre était pratiquement en deux morceaux, une grosse partie du torse en moins. Les rats du coin lui avaient déjà bouloté les yeux et une partie du visage, ainsi que les tripes qui avaient giclées non loin de là.
Le légiste se pencha, examina le corps et fit ses prélèvements.
— Décès causé par un tir d’arme hybride à bout pourtant. Mm, il y a moins de 24 heures, à vue de nez.
— Un pulseur ? demanda Stu.
— Oui, sans aucun doute, répondit le légiste.
Ed et Stu se regardèrent.
— C’était pas son jour de chance, dit-il, l’air surpris. C’est le second clone de ce type-là à qui je rends visite aujourd’hui.
Kane saisit son comm-link. « Jess, trouve-moi Ormand, vite ! ».

Aridia, quelques heures plus tard.
L’agent Secundus entra dans la pièce. Elle portait un tailleur noir stricte, un maquillage discret, ses cheveux roux coiffés en chignon. Ses yeux verts étaient encadrés de fines lunettes aux montures argentées. Le parfait look de cadre sup des grosses corpos de High Sec.

Les deux émissaires étaient là. Elle les avait fait attendre quelques minutes dans l’unique but de les observer. Chaque détail compte, surtout pour ce genre de négociation. Le premier était Borgin Mileghere, le représentant de Darwinism, une alliance de pirates basée dans Khanid. Elle l’avait déjà rencontré à plusieurs reprises. Le type avait une haute opinion de lui-même, et de son alliance. Comme la plupart des pirates de Low Sec pour tout dire. Opinion qui était en grand partie infondée, mais qu’elle avait savamment entretenue. L’arrogance et l’orgueil facilitent la manipulation, c’est l’un des premiers enseignements de l’Organisation. Il lui mangeait déjà dans la main telle un molosse obéissant, alléché par l’appât du gain et l’autosatisfaction.

L’autre émissaire était d’un genre bien différent. Il se nommait Steelrattty. Son air sympathique et débonnaire cachait un personnage particulièrement dangereux, intelligent et impitoyable. Une redoutable combinaison, qu’elle connaissait bien car elle la partageait (elle se plaisait à le penser en tout cas). Il avait un CV impressionnant. Ex-membre de Pandemic Legion, PIZZA, Black Legion, et de corporations comme SniggWaffe, ElitistOps, Origin ou Love Squad. Bref, pas grand-chose de commun avec le guignol de Darwinism. Steelrattty représentait un groupe du nom d’INRI. Une espèce de syndicat du crime composé de vétérans endurcis, tous coupables d’exactions, de piraterie, de vols et d’arnaques en tous genres. Ils entretenaient encore des relations très proches avec les plus puissantes alliances de mercenaires telles que PL et NCdot, leur servant même de porte-flingues lors d’opérations noires. Ils seraient le marteau qui briserait l’échine de leur cible dans Querious.

« Bonjour messieurs, dit-elle en prenant place dans un confortable fauteuil, derrière un grand bureau de verre et de métal. Je vous ai convié à cette petite réunion car nous allons lancer la phase deux du projet Crush Q. Mon cher Borgin, vos forces sont-elles enfin disposées à prendre possession de la constellation H-6HGD ? demanda-t-elle.
Il ne sembla pas relever cette petite pique relative à leurs précédents échecs.

— Nous sommes prêts, miss Smith. Notre escadre d’entosis est sur le pied de guerre et avec le soutien des forces de Monsieur S (il se tourna vers Steelrattty), tout devrait bien se passer.
Steelrattty resta de marbre à cette remarque, cachant habillement tout le mépris que lui inspirait Mileghere.
— Je l’espère, Borgin répondit-elle. Un nouvel échec ne sera pas tolérer. Mes employeurs ont un planning à respecter. Nous ne pouvons plus nous permettre de retard dans l’exécution du plan.

Ce qui expliquait d’ailleurs la présence de Steelrattty à cette réunion. Secundus avait dû faire appel à lui et à son groupe pour rattraper le coup. Elle ne l’avait pas fait de gaité de cœur, tant INRI sentait le soufre. Le cout de l’opération avait grandement augmenté, sans parler des risques. Mais la fin justifie les moyens, et les moyens n’étaient pas vraiment un problème pour l’Organisation. Quant aux risques, ils étaient calculés. Comme Darwinism, INRI ignorait tout de l’Organisation. Miss Smith agissait officiellement pour le compte d’une puissante alliance de High Sec, désireuse d’élargir son empire vers cette prometteuse région du Null Sec.

— Monsieur S ? questionna-t-elle en faisant pivoter son siège vers Steelrattty.
— Nos forces sont en place à l’endroit convenu, répondit-il de sa voix grave et calme. Et nos amis nous ont assurés de leur soutien le moment venu. Je suis très confiant pour la bonne exécution de votre projet, miss Smith, dit-il en insistant légèrement sur ce nom.
— Vous m’en voyez ravie, répliqua-t-elle d’un sourire sans joie. Elle se leva et leur tendit à chacun un cristal de donnée.
— Voici vos instructions détaillées. Dates et lieux d’exécution, moyens de contacter nos agents chez l’ennemis, informations tactiques et stratégiques, codes d’accès à leurs réseaux de communication, etc… Faites en bon usage. Je vous recontacterais si nécessaire.
— Une dernière chose, ajouta-t-elle. Je compte sur vous pour garder le secret absolu quant à nos relations. Le non-respect de cette clause annulerait nos contrats respectifs. Sur ce, Bonne chasse messieurs.

Les deux émissaires se levèrent et prirent congé. Secundus s’était bien gardée de leur dire que les cristaux de données contenaient aussi un virus informatique d’un genre totalement nouveau et indétectable par la technologie actuelle. C’était une version évoluée et expérimentale de celui fournit à l’agent A dans Querious. Il se répandrait dans les réseaux et infrastructures informatiques des deux alliances pour collecter toutes sortes de données confidentielles et stratégiques, et pouvait le cas échéant modifier ou effacer ces mêmes données. Une sorte de police d’assurance supplémentaire, en quelque sorte. L’origine de ce virus était un des secrets les mieux gardés de l’Organisation (ce qui n’est pas peu dire). Moins d’une dizaine de personne dans New Eden en connaissaient la source. Enfin, exception faite d’un autre groupe tout aussi secret et ennemi de l’Organisation.

Elle activa son comm-link ultra sécurisé. « Secundus pour Prime. Crush Q, phase deux activée ».

Publicités

2 réflexions sur “ Le projet Crush Q ”

    1. Merci G’Kar. Oui, sans aucun doute, mais pas dans l’immédiat. Je voudrais donner un peu plus de relief à quelques personnages avant, comme Prime, Secundus, Kane et à l’Organisation (ce n’est pas son vrai nom, en fait). Quant à l’autre groupe, je pense que tu as peut être une idée de qui il s’agit ;).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s