FFC dans Pure Blind

Voilà maintenant un peu plus de deux mois que nous avons quitté Querious pour nous installer dans Fade. Nous tenons quatre stations, aux frontières de Pure Blind et Deklein. C’est pas si mal pour une seule corpo. Le gros point noir, c’est qu’une fois encore, le reste de l’alliance ne nous a pas suivis. C’est bien dommage, mais c’est comme ça. Va falloir s’y faire.

Ici, dans le nord, la guerre est finie. Les goons ont lâchés l’affaire après une vaine tentative pour reprendre le sud de Pure Blind. Ils se redéployent dans Aridia, dans le but de s’attaquer à Delve. Je leur souhaite bien du plaisir. Les gars de Lumpy, l’alliance qui tient la porte d’entrée, sont loin d’être des rigolos. Mais, quel que soit le résultat de l’invasion des goons, il risque d’y avoir des conséquences pour nos amis de Querious. Soit ils réussissent leur coup et les exilés de Delve loucheront vers Querious, soit ils se plantent encore et c’est eux qui tenteront de se rabattre sur Querious comme deuxième choix. La situation risque d’être « intéressante » de ce côté du sud dans les semaines à venir.

Mais je m’égare. Le sud c’est loin et la géopolitique c’est compliqué. En fait, j’étais parti pour parler de la flotte d’hier soir. Une FFC (Flotte de Familiarisation au Combat) de Xtof. Le but des FFC, c’est de faire prendre un peu de bouteille aux nouvelles recrues. Et puis ça leur permet de varier les plaisirs entre deux corvées d’astiquage de pod. Les FFC sont aussi très prisées des vétérans, qui ne manquent une occasion de se la péter auprès des bleus.

Nous voilà donc une bonne vingtaine à prendre l’espace après le traditionnel briefing. Direction KLY-C0, dans la constellation des Sisters of Eve. C’est le point de passage vers les systèmes de Pure Blind Cartel, le sud de la région vers le high sec et le nouveau QG de Pandemic Horde dans 7RM-N0. On s’attend donc à trouver pas mal de cibles. La composition de notre flotte est pour le moins hétéroclite, allant du Condor au Vargur. Quant à moi, je suis aux commandes du Khéops, une frégate de guerre électronique de type Keres. Mon rôle sera de pointer et de brouiller les senseurs des vaisseaux adverses. Nous arrivons rapidement dans ROIR-Y et nous commençons à camper la stargate de G95-VZ. Nos vaillants scouts, de l’autre côté de la gate, signalent deux frégates de Darkness en approche. J’overload mes modules. La gate flashe. Un Ares apparait en premier. Il n’est pas en configuration « Taxi » et nos Svipul le chopent sans problème. Je lui colle moi aussi un coup de Warp Disruptor et de Damp, on ne sait jamais (et de toute façon, je n’ai pas d’armes). Le pilote se retrouve en pod avant d’avoir eu le temps de dire « Oh my god ». Hélas pour lui, le dit « pod » subit le même sort. Un bien joli pod d’ailleurs. Dans le même temps, son camarade, en Tristan, attend sagement son tour dans la bulle. Il n’aura pas à patienter bien longtemps. En tout cas, ils font honneur au nom de leur corpo : « We are not bad. Just unlucky ».

La ballade continue dans le système voisin de CXN1-Z. Les victimes suivantes sont un Manticore et une shuttle de Pure Blind Cartel. Quelques minutes plus tard, nous recroisons notre ami malchanceux en shuttle (Minmatar, celle-ci). Elle est pulvérisée par l’avant-garde de notre glorieuse flotte. Nous entrons dans UC3H-Y. Un Vexor Navy Issue neutre, en plein combat contre les pirates Guristas, est détecté au scan et vite localisé pour nos scouts. La flotte warpe sur lui. Il se retrouve pris entre le feu des pirates et le nôtre. Il est impitoyablement détruit, ainsi que son MTU qui flottait non loin. Deux minutes plus tard, nous interceptons un Magnate d’exploration de la même alliance sur la gate de RD-G2R. Après ce nouveau kill, la flotte jumpe et commence à patrouiller dans le système. Un nouveau pilote de Pure Blind Cartel montre le bout de son nez en forme de Vexor Navy Issue sur la gate de CL6-ZG. Nous sommes dix-sept à ouvrir le feu sur le malheureux « Drone boat », qui semble fondre sous le déluge de projectiles. Le pod subira le même sort. Je me dis que la soirée est bien partie, comme souvent lors des FFC de Xtof.

Il est temps de changer d’air. Xtof nous mène ensuite quatre systèmes plus loin, chez les Mordu’s Angels dans L-TS8S. Un scout signale l’arrivée d’un Sabre goon en provenance de X-7OMU. Que fait-il là tout seul ? On ne le saura jamais. Il faut bien avouer qu’on n’a pas vraiment pris le temps de lui poser la question. Chez nous, quand on voit une abeille casquée au local, on tire. Et on discute après. Eventuellement… Bon, là, il ne reste plus grand-chose pour discuter à part un nuage de débris en expansion. Et puis, on a un nouveau client en approche. Un Hurricane de Pandemic Horde. J’overload déjà le Warp Disruptor et les Dampeners, le doigt sur le bouton rouge. Le Battle cruiser apparait sur l’holo tactique.

« Target pointée et damp », dis-je sur les comms. Le Cane est piégé. Les 23 pilotes de la flotte participent avidement au kill. Même Cyvox, le « bleu », y va de sa bordée de missiles avec son Condor. Ça me rappelle mes débuts dans Catch. Même ship, même FC. Ce bon vieux Xtof en aura formé des bleus !
Nous repassons dans le système voisin de KLY-C0 où nous enchainons rapidement avec les kills d’un Sabre et un juteux Falcon de The OSS. C’est alors qu’un scout détecte une imposante flotte de CO2 (Circle of 2), d’une grosse cinquantaine d’éléments. En majorité des Rupture, plus quelques inty et vaisseaux de support. Un gros poisson, certainement en route pour aller affronter PH dans leur nouveau staging. Après une courte discussion, nous décidons finalement de tenter le coup. Le tableau de chasse est déjà bien garni et après tout, nous sommes Brave.

Nous jumpons dans G95-VZ. On tente de se positionner mais un mauvais warp-in nous met en fâcheuse posture, dans une bulle non loin de la flotte de Rupture. D’une impulsion mentale, j’enclenche le Micro Warp Drive pour prendre de la distance et sortir de cette satanée bulle. Je sers les dents sous l’accélération brutale et soudaine alors que les projectiles commencent à voler entre les deux flottes. Heureusement pour moi, c’est le Vargur de Kishar qui attire les premières bordées de l’adversaire. La totalité de la flotte de CO2 s’acharne sur le grand vaisseau (on les comprend) pendant que nous ripostons tant bien que mal. Pris au dépourvu et désorganisé, c’est le carnage dans nos rangs, chacun tentant de sauver ses fesses. Le Vargur explose, suivit de près par un Cerberus, un Stabber et un Gila, victime des bordées parfaitement synchronisées des Rupture. Le FC adverse connait manifestement son affaire. Nous perdons encore un Rupture, un Sacrilege et quelque destroyers avant de décrocher. Les survivants (dont moi, ouf) réussiront malgré tout à rentrer à bon port, la queue entre les jambes mais pas mécontents de cette soirée bien remplie. C’est la vie de capsuleer, parfois on prend, et parfois on mange ses dents.

Hekto J. Fin de transmission…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s