Patrouille dans Querious

La salle de briefing de BE-FR était bien remplie. Velya, notre FC du soir, expliquait la doctrine et l’objectif de la mission, décontractée mais sérieuse et didactique. Il y avait en effet quelques recrues, Brave et la corpo recrutant pas mal ces temps-ci. La guerre dans le nord contre la CFC créait des vocations. Le null sec attirait de nouveau les esprits aventureux (et un brin inconscients). Personne n’aurait parié un isk sur l’effondrement aussi rapide de l’empire des Goons, mais la vie est pleine de surprises. Et rien ne dure éternellement.

La doctrine de la mission était basique. Talwar. L’objectif aussi. Nous allions « monter la garde » sur la porte d’entrée de notre secteur de Querious (en d’autres termes, camper la gate d’Efa comme des cochons). Le but étant surtout d’aguerrir les bleus et de rappeler aux visiteurs de passage qu’ici c’était chez nous.

« Récapitulons, dit Velya. Christopher et la wing de Stiletto en ultralock/tackler/scout. Le reste de la fleet en Talwar. On shoote tout ce qui passe par la gate. C’est compris ? Des questions ? »

Velya finit à peine sa phrase qu’un ping d’alerte résonna dans nos implants de com et sur l’holo de la salle. Une flotte de Gorgon Empire venait d’entrer dans le système. Une douzaine d’unités d’après l’intel. Six Oracle avec leur soutien (Sabre, Rapier, Lachesis, Scimitar et Claymore). Un rapide débat s’engage entre vétérans et FC. Il parait clair que l’option Talwar n’est sans doute pas appropriée.

« Bon, les gars, on va les prendre en combatceptor : Raptor, Claw, Taranis, Crusader. Les fits sont dans la base de données de la corpo. Tous aux hangars, on undock dans 5 minutes, ordonne Velya.

– Chef, il me faut le Taranis prêt à partir, dis-je sur mon com-link au technicien de mon hangar.
– Reçu. Pod prêt, je fais chauffer les moteurs du ceptor. »

Trois minutes et dix-huit secondes plus tard, je suis aux commandes. Ce Taranis est un condensé d’agressivité et de vitesse. Double prop, scram, blasters et drones. Un colibri armé d’un marteau.

D’autres Brave sont déjà engagés par Gorgon. Un Vexor, un Manticore et un Crow sont détruits non loin de la station. L’ordre d’undock est donné et vingt-cinq morts de faim s’élancent dans l’espace. Nous voyant sortir, la flotte ennemie met le cap sur la gate de 3-FKCZ. Nous les suivons. Nous leur tombons dessus après un rapide saut Warp. La première cible est le Scimitar, le logi adverse. Les Oracle lâchent leurs drones et le Crusader de Chester explose. Mais le Scimitar est immobilisé, son bouclier cède dans un claquement de lumière. Des milliers d’impacts perforent le croiseur qui finit par se briser en deux.

Nous passons sur le premier Oracle. Je le scram et j’overheat mes blasters. Le lourd croiseur de combat ralenti, piégé. Je suis tellement près de lui que je peux voir son blindage éclater et fondre sous nos rafales frénétiques. Pour un peu, je pourrais sentir le pilote se pisser dessus. Nous perdons encore quatre ceptors avant que l’Oracle n’explose. Pendant ce temps, cinq autres pilotes démolissent leur Sabre. Sans perdre de temps, notre flotte engage deux autres Oracle. Un pilote des Honey Duck, une autre corpo de Brave en profite pour lâcher quelques torpilles à bonne distance. J’ai à peine le temps d’envoyer mes drones que les deux croiseurs de combat sont transformés en ruines fumantes (Oracle 2, Oracle 3).

Le Rapier est le suivant sur la liste des épaves dérivant autour de la gate de 3-FKCZ. Un Tornado de Brave Newbies arrive aussi à la rescousse et la flotte de Gorgon fond comme neige au soleil. Le quatrième Oracle et le Lachesis sont pulvérisés à leur tour. Sentant le vent de la défaite souffler en rafale, le Claymore et les Oracle restant prennent la tangente en direction de C-7SBM. On les chope près de la gate. Le Command ship subit notre juste colère, rapidement suivi par un des Oracle. Le dernier en profite pour fuir lâchement. Notre devoir accompli, nous rentrons à la station. Le bilan est vite fait, huit interceptors perdus pour un seul Oracle survivant du côté des Gorgon.

Même pas le temps de s’envoyer une bière que nous remontons déjà dans les Talwar pour reprendre le cours de notre mission d’origine. Après un camping infructueux de quelques minutes sur la gate d’Efa, on nous signale du passage dans le nord.

« On remballe les gars, cap sur K7D-II », annonce Velya. Le trajet est rapide et sans histoire. Dans K7D-II, on attrape un Svipul esseulé sur la gate d’OGY-6D. A part quelques INK qui rodent, le secteur est assez calme. Une vingtaine de minutes plus tard, un de nos scouts signale une petite force de l’alliance « Justice League of Space » dans NDII-Q. Rien de bien méchant, deux Stabber, un Gnosis, un Harbinger, un Condor et un Malediction. On se précipite à leur rencontre et nous les engageons sur la gate de K-L690. Nos vaillants tacklers coincent les Stabber et une pluie de missiles s’abat sur ces derniers. Les rapides mais fragiles croiseurs explosent à vingt secondes d’intervalle (Stabber 1, Stabber 2), ainsi que le Malediction et un Condor au fit improbable (sans doute un capsuleer débutant).

Le Harbinger se retrouve seul face à nos Talwar, abandonné par le Gnosis qui prend la fuite. Il ne résistera pas bien longtemps. Nous perdons juste le Slasher de Chester. Les pods ennemis sont détruits puis la chasse au Gnosis est lancée. Il est taclé par les Stiletto d’Alina et Omny, et webé par G’Kar. Le croiseur de combat Sansha, équipé en drone boat mais orphelin de ces derniers (qu’il avait dû laisser à NDII-Q), finit son existence dans un flash aveuglant. Le champ de bataille est vite nettoyé (une tradition chez Brave).

« Beau travail, dit Velya. On rentre à la maison. » Nos recrues ont pris un peu de bouteille et nous avons montré aux neutres de passage que Brave patrouillait activement dans Querious.

Hekto J. Fin de transmission…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s