Lychton, prologue

Introduction:
Lorsque Lychton Kondur (le joueur) a annoncé sa décision d’arrêter EVE et de nommer Nancy Crow à la tête de Brave Collective pour le remplacer, je me suis demandé ce qu’il était arrivé à Lychton, le personnage in game. Je voulais aussi marquer le coup, et saluer la sortie de celui qui a dirigé Brave et la Hero Coalition, certes avec des hauts et des bas. Mais rien ni personne n’est parfait, et dirigé une coalition dans EVE doit relever du cauchemar permanent (enfin j’imagine). Et j’ai commencé à imaginer cette petite histoire. Elle débute juste après le coup d’état manqué.

Prologue
Lychton termina son discours puis ferma le micro. Le coup d’état avait échoué et les purges étaient en cours. Il jeta un regard lourd sur les CEO présents dans la salle. Il se leva et sortit sans un mot. Ces derniers mois avaient été particulièrement difficiles. La guerre dans Catch contre Pandemic Legion, l’évacuation, la tentative de coup d’état et la trahison de certains proches. Les événements l’avaient usé. Le poids des responsabilités et le stress pesaient trop lourd sur ses épaules désormais, minant ses forces un peu plus chaque jour. Il s’arrêta un moment devant la gigantesque baie d’observation, regardant le ballet des centaines de vaisseaux de la coalition qui orbitaient autour de la station, attendant l’autorisation de docker ou partant en mission aux confins du système. Tout paraissait si tranquille, si ordonné vu d’ici. Une impression bien trompeuse en vérité.
Il se dirigea vers ses quartiers. La plupart des pilotes de l’alliance croisés en chemin le félicitèrent pour son retour aux affaires.
– Bravo boss, c’est chouette que vous soyez de retour. Quel bottage de cul ce discours !
– Merci les gars, répondit Lychton. Brave et moi, on n’est pas encore mort !
– Vous savez si on va rester longtemps dans ce trou perdu ?
– Non, sans doute pas, dit-il, des trucs se préparent mais je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant.

La culpabilité l’envahie. « Putain, dit leur la vérité Lychton », se dit-il. La vérité, c’est qu’il se sentait vide et froid, tel un astre mort d’avoir trop brulé. Non, il ne pouvait pas leur dire ça. L’alliance et la coalition ne tenaient plus qu’à un fil. TEST les avaient quitté après la débâcle de Catch et d’autres allaient suivre. Il arriva enfin à sa cabine, perdu dans ses pensées. L’holo s’alluma à son entrée.

– Deux messages importants en attente, M. Kondur, dit la voix synthétique. Deux cent cinquante-huit autres messages classés non prioritaires.
Il se dirigea vers le bar, se servit un verre de Bourbon et s’assit dans le divan.
– Affiche les messages importants, classe les autres pour consultation ultérieure.
Le premier porte le sceau de la CFC. Puis, le visage du Mittani s’afficha sur l’holo.
« Mon très cher Lychton. Tu sais que j’ai toujours suivi avec beaucoup d’attention le destin de Brave Collective. Sache que dans les durs moments, vous pourrez toujours compter sur notre soutien ».
– Ben voyons.
« C’est pourquoi j’ai une proposition à te faire. Nous sommes en pleine restructuration, pour préparer l’avenir. Il se trouve, par le plus grand des hasards, que Fatal Ascension doit quitter la riche région de Fountain. » Un sourire carnassier et froid se dessina sur son visage.
« Dans un geste d’amitié, et pour te prouver ma bonne foi, je suis prêt à vous céder cette région. » Il marque une pause, fixant la caméra d’un air calculateur.
« C’est une bonne opportunité pour vous relancer après la… perte de Catch. Prends le temps d’y réfléchir, nous parlerons des modalités plus tard. Mais sache que cette offre n’est pas éternelle, Lychton. Mittani, terminé. »
– Quel connard arrogant. Transmission du message avec haute priorité et encryptage à Nancy Crow et aux directeurs diplo et militaire, dit-il.

Il dégusta tranquillement son verre de bourbon (un Khanid vingt-cinq ans d’âge de sa réserve personnelle). « Je me demande bien ce qu’il a derrière la tête », pensa-t-il. « Fountain est certes une région riche, mais c’est surtout un bâton merdeux infesté de pirates. Cela dit, je doute que nous ayons le choix dans la situation actuelle ».

Le second message s’affiche. Pas de sceau ni d’identification. Le visage d’une femme apparait. Les cheveux gris argent, l’air grave. Elle porte un uniforme blanc.
« Salutations M. Kondur. Je suis sœur Eridania, des Sisters of Eve. Je sais que vous êtes sans doute très occupé en ce moment, mais je dois vous rencontrer le plus rapidement possible. »
Elle marque une brève pause, fixant intensément l’objectif, l’air aussi accablée que si elle venait de se faire péter un titan.
« Je suis bien consciente que ma requête peut vous paraître étrange, M. Kondur, mais il s’agit là d’une question… vitale. Pas seulement pour vous ou votre alliance. Mais pour New Eden dans son entier. Vous allez recevoir un cristal de données dans l’heure à venir. Il contient des coordonnées et une date. Rendez-vous là-bas dans un vaisseau furtif. Seul. Je vous expliquerais toute l’histoire une fois sur place. » Nouvelle pause.
« Tout ce que je peux vous dire, c’est que c’est en rapport avec ça. » Le visage d’Eridania disparait, laissant la place à l’image d’un gigantesque vaisseau. Un battleship Drifter.
« A très bientôt M. Kondur. Eridania, terminé. »
– Bah merde ! Lychton fixa l’holo, figé sur l’image du battleship. Il se resservit un autre verre, histoire de réfléchir. Ça sentait le piège à plein nez. Pourquoi les Sisters voudraient-elles lui parler des Drifters?
En admettant que cette femme soit bien qui elle prétendait être.

– Demande de renseignements, sujet : Sœur Eridania, Sisters of Eve.
Une image s’affiche. C’est le même visage, plus jeune et souriant.
– Sœur Eridania, diplomate de grade 4 dans l’organisation Sisters of Eve, dit la voix synthétique de l’holo. Age : inconnu. Origine : Inconnue, probablement Gallente. Elle a commencé sa carrière en tant que négociatrice adjointe lors du règlement de plusieurs conflits entre corporations et alliances mineures. On perd ensuite toute trace d’elle pendant une dizaine d’années. Elle refait surface il y quatre mois et douze jours. Elle est alors directement promue au grade 4 du département diplomatie. Aucune autre entrée dans son dossier depuis.
– Dois-je créer une nouvelle entrée pour ce dossier ? demande le logiciel de renseignement.
– Non, mais classe le « Top secret » jusqu’à nouvel ordre. Et lance une analyse de l’image. Je veux savoir si c’est un avatar numérique.
Quelques secondes plus tard, le logiciel d’analyse rend son verdict.
« Le sujet de cette vidéo n’est pas un avatar numérique, probabilité estimée à 99% ».
– Mmmm, ça prouve pas grand chose de toute façon.

La douce sonnerie de la porte retentit. Lychton se dirigea vers le sas de l’entrée et ouvrit. Un homme en combinaison de vol écarlate de Red Frog se tenait devant lui.
– Bonjour M. Kondur. J’ai ça à vous remettre en main propre.
Il lui tendit une petite boite, verrouillée par une serrure à scanner biométrique. Lychton saisit la boite, puis valida la livraison avec son pouce sur la tablette du pilote.
– Merci, bonne journée M. Kondur. L’homme repart sans un mot de plus.

Lychton ouvrit la boite d’une pression du pouce sur le couvercle. Le cristal de données était là. Il l’inséra dans la prise de l’holo. Un bookmark s’afficha dans J1H-R4, un système perdu dans Outer Ring. Et un compte à rebours commençant à cinq heures.

– Hangar 6. Ici Lychton Kondur. Je veux un Astero prêt à partir dans trente minutes.

To be continued…

Publicités

3 réflexions sur « Lychton, prologue »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s