Le Roi est mort…

Ce qu’il y a de bien chez BRAVE, c’est qu’il s’y passe toujours quelque chose. Guerres, embrouilles, trahisons, coups d’état, évacuations, redéploiements. On ne s’ennuie pas.

Nous sommes au Titty Twister avec quelques collègues, histoire de prendre un peu de bon temps. Nous revenons d’une patrouille un peu musclée dans Essence. Faut dire que les sorties avec LL Machine en FC sont plutôt animées. On venait d’avoiner sévère quelques pirates en Svipul et des miliciens gallente en train de faire la sieste en orbite autour d’un outpost. Les tournées s’enchainent dans la bonne humeur.

L’holo du bar s’allume soudain. Le logo de Brave apparait, suivi de la tronche de Nancy Crow et d’un sous-titre « SOTA* » en rouge. La première chose qui me vient, c’est :
— Merde, qu’est-ce qui se passe encore ?

Le brouhaha diminue peu à peu dans le bar. Nancy prend la parole :
— Salutations Brave. Depuis notre départ de Fountain, nous nous sommes libérer de la pression de la guerre et des constantes agressions dans notre espace. Dans le même temps, nous sommes confrontés à des difficultés pour trouver des objectifs réalisables pour l’alliance. Le conseil a longuement discuté de nos options pendant une réunion de trois heures ce soir. Nous avons exposé nos points de vue respectifs, et bien qu’il y ait un certain désaccord, je pense que nous avons trouvé un compromis solide qui nous donne tous des objectifs réalisables.

— Ça, ça veut dire qu’y a de l’eau dans le gaz, dis-je.
— Yep. C’est pour ça que Zinox a disparu tout à l’heure, dit un de mes mates à côté.
— J’espère qu’ils ne vont pas augmenter les taxes, s’écrit Galir, en relevant la tête de son bol de bouillon de choux pimenté, qu’il dévore avec entrain.

— Je vais former une alliance secondaire qui se joindra à la milice Caldari dans la guerre entre empires. BNI et quelques autres sister corps rejoindront temporairement la nouvelle alliance pour participer à la guerre Caldari/Gallente. Nous avons travaillé avec la direction de CalMil et discutons des options pour se déployer et des objectifs que nous nous fixerons, non seulement pour nous, mais pour la faction entière. Ces détails doivent être clarifiés dans les prochains jours, et nous allons faire d’autres annonces au sujet de la logistique, etc.

— Bordel, c’est quoi ce délire ? Je suis atterré par ce que je viens d’entendre. Déjà parce que je suis minmatar. Ensuite parce que je n’ai aucune envie d’aller faire le trouffion de base dans les guerres inter-factions. Et certainement pas pour les Caldari. D’après les têtes de mes camarades, je ne suis pas le seul.

— Quant aux autres corps, elles resteront dans Brave collective et poursuivront d’autres objectifs. J’ai peu de détails à vous communiquer pour l’instant, mais attendez-vous à plus d’infos une fois que nous en aurons débattu avec les parties concernées. Blabla, blabla…
Nancy Crow, terminé.

Le logo Brave disparait, remplacé par une pub Quafe. Le doute m’assaille. Dois-je reprendre une bière ou une Quafe ? Euh, enfin, je veux dire : Qu’est-ce que je vais faire ? Et la corpo ? J’observe les autres. Ils ont l’air aussi perplexe que moi.

— Bon, si j’ai bien compris, Brave Newbies quitte Brave Collective. J’sais pas vous, mais je trouve que ça sent la fin là, dis-je. Dans un mois, y aura plus personne.
— On l’avait dit qu’on resterait dans l’alliance jusqu’à ce que Brave parte. OP SUCCESS ! lance Mayuki.
— Brave n’aura bientôt plus de balles à force de se les tirer dans les pieds! Et j’en ai marre de déménager! réponds Stan, la rousse wormholeuse de Blair Bitch.

Les conversations vont bon train, mettant en doute l’opportunité de cette décision. Une chose est sûre, la plupart d’entre nous emmerde l’état Caldari et sa milice. D’autant que nous vivons en espace Gallente.

Nous penchons tous la tête comme un seul homme. Un ping vient de sonner dans nos implants. C’est un communiqué de Zinox.

« Chers collaborateurs, don’t panic ! Beyond Frontier reste dans Brave Collective, et Brave Collective n’ira pas rejoindre la milice Caldari. Les corps de wormhole et nous n’étions pas d’accord avec ce projet car cela aurait représenté trop d’inconvénients pour nos activités actuelles et futures. De plus, nous pensons que ce n’est pas la solution qui sauvera BRAVE. Ils (Nancy et les autres lèches cul) ont donc décidé de créer une nouvelle alliance qui ne serait qu’une alliance sœur de BRAVE, baptisée Brave Squids. Ce n’est pas une scission déguisée, ce sera le même CEO, les mêmes leaders etc… Ceci est donc plutôt une bonne nouvelle, car nous ne sommes pas obligés de rejoindre les Caldari et nous ne sommes pas obligés de quitter BRAVE. Nous travaillons déjà sur la suite des évènements. Vous serez tenus au courant dès que possible. Zinox, terminé. »

— Ouais… Ça risque d’être rigolo dans les jours à venir, dit Gurvan. Ça va être chaud pour gérer les standings.
— La corpo n’ira pas se battre avec les Caldari, c’est le principal, dis-je, soulagé.

La nuit porte conseil, et la fatigue me tombe dessus. Je prends congé de mes camarades. La station sera toujours là demain.

Je me réveille quelques heures plus tard, la tête comme un antique compteur à gaz. La faute à la bibine du Titty Twister. J’ai un message de l’alliance en attente.

— Quoi encore ?

J’allume l’holo de la cabine. Une musique bizarre, une silhouette floue qui s’affine peu à peu. C’est Lychton Kondur. Il porte une drôle de robe grise, avec une capuche. Derrière lui, un paysage étrange et désolé. Au loin, des constructions grises et pyramidales pointent leurs masses cyclopéennes vers un ciel teinté d’un violet couleur d’ecchymose. La scène est très perturbante, surtout que je n’ai pas les idées bien claires.

— Brave Collective, ces derniers mois ma vie a pris un nouveau tournant. Lorsque je vous ai quitté, je croyais temporairement, j’ai nommé Nancy Crow à la tête de l’alliance. Elle a abattu un putain de travail pour diriger Brave durant les moments sombres qui ont suivis. Elle était la seule personne de confiance vers qui me tourner, et elle s’est montrée à la hauteur.

Le moment est venu pour moi de me retirer. Je cède tout pouvoir à Nancy, désormais leader à part entière de Brave Collective et de BNI. Je reste à la disposition de l’alliance en tant que conseillé, et historien ( ?). Restez fidèles à nos valeurs. Lychton. Out.

Le reste est un échange de platitudes et de congratulations sans intérêt entre les membres dirigeants. Une page se tourne. Même si sur le fond, ça ne change pas grand-chose. Le Roi est mort, vive le Roi !

Ouais, il se passe toujours quelque chose chez Brave Collective (et c’est pas fini).

Hekto J. Fin de transmission…

* SOTA : State of the alliance, discours sur l’état de l’alliance.

PS : Ceci est une interprétation romancée purement role play qui n’engage que moi. Elle ne reflète pas forcement la réalité des événements et des paroles prononcées par les véritables intervenants.

Publicités

Une réflexion sur « Le Roi est mort… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s