Syndi sous les bombes

Le Titty Twister, le bar qui nous sert de QG à Aunsou IV. Le genre d’établissement bruyant, enfumé et peu recommandable qu’on trouve dans les stations miteuses du low sec. Des danseuses exotiques en string se trémoussent langoureusement au son d’un rock caldari. L’endroit est tout sauf classe et distingué, mais on y trouve vraiment de tout. Bibines, drogues, infos, contacts. Trois tables plus loin, je vois ce connard bouffi d’Acronx, accompagné de deux nanas et un mec, aussi pimpés que son Machariel. J’sais pas pourquoi, mais j’suis pas étonné plus que ça que ce type tape dans tous les trous. C’est bien son style, à cet enfoiré de campeur d’undock.

Non loin de là, une autre table est occupée par des membres de Cruis3rs Cr3w, dont cette garce froide comme la mort de sue Abbott, une autre abonnée au camping local. Ils matent cette joyeuse assemblée en sirotant de l’eau gazeuse, avec des yeux de prédateurs, sans doute à la recherche d’une future victime.

Quelques minutes et bières plus tard, un mec sort en titubant, pas très frais. Ça sent le pilote d’indus venu prendre du bon temps entre deux tournées. La petite bande d’Abbott se lève et sort aussi. Aie, dommage. J’espère pour lui que son ship est assurée.

Ma tablée n’est pas mal non plus. Pour tout dire, on n’a rien à envier aux autres ruffians, corsaires et pirates qui hantent ce bouge. Y a Galir, le prêtre Amarr défroqué, redoutable businessman et pilote de logi émérite. Le looter de wreck le plus rapide de New Eden (enfin, l’un des plus rapide). JFKen, la petite brune, la madone du blaster, plus de 800 kills à son actif. Faudrait que je pense à lui demander pourquoi JFKen ? Jane Frances Kennedy ?
Fiudovy est là aussi, qui nous a rejoints pendant la guerre de Fountain. Un acharné du good fight et de la prime à l’assurance. Black Legion, Mordus, TEST, rien ne lui fait peur, il saute sur tout ce qui bouge.
Remplissant un tas de paperasse et de rapports pour les huiles de Brave, « Œil de lynx » Zinox, un des « vet » de la corpo. J’sais pas si c’est grâce à ces énormes lunettes, mais ce type à des yeux partout et un killboard long comme un jour sans fin. Et boute-en-train avec ça. Jamais avare d’une blague salace. D’après Galir, il aurait même des parts dans le Titty Twister.
En bout de table, last but not least, une autre « vet ». Mayala, dite Miss bordée fatale, Grande Prêtresse de l’Alpha et du drone dans la tronche.

Ça discute à bâtons rompus de doctrine, de business, de la retraite cachée dans un temple Jove au fin fond d’un wormhole de Lychton ou de la probable reconversion d’Altrue en meneuse de revue d’exotic dancers. Je prends des notes. Une vieille habitude pour mon journal de bord.

« Sinon, j’ai un super plan explo si ça vous intéresse, lance Galir au détour de la conversation, l’air de rien.
– C’est trop loin Stain, Galir ! dis-je, relevant les yeux de mes notes. Et j’ai pas envie de me paumer dans un wormhole infesté de…
Soudain, un ping résonne dans nos implants.

« Fin de la récré les gars, dit Zinox, XTOF sonne la cloche, tous aux hangars, on se bouge ! »

Le briefing de mission tombe alors que nous sommes en chemin. « Patrouille agressive et repérage dans Syndicate, doctrine : frégates ». Je transmets mes ordres aux mécanos du dock 6 : Préparation de l’Incursus pour un départ dans 15 minutes.

Un quart plus tard, nous sommes une trentaine, prêts à undock, écoutant les dernières instructions d’XTOF à l’intention des trois bleus de la fleet. Trokinas sera notre scout avant, et Velya couvrira nos arrières. Le départ est donné, on undock sans trop s’attarder à la station, direction TXW-EI, la porte de Syndicate. Nous arrivons sans encombre, malgré les petits soucis techniques du FC (reset de l’ordinateur de navigation après chaque passage de gate). Quelques coups de lattes plus tard, le problème est réglé.

Le premier kill se fait dans le système suivant, 5-FGQI. On chope un Sabre de Flying Dangerous, des anciens membres de HERO. Melkio l’achève d’une bordée bien placée et l’Interdictor est proprement coupé en deux. Le pod est détruit dans la foulée par le Corax de Carbo. Nous poursuivons notre patrouille. On essuie nos premières pertes dans K5-JRD, où nous sommes surpris par une wing de trois bombers. Un Atron, un Magnate et un Condor sont pulvérisés par les shrapnel bombs et disparaissent des écrans. Mon incursus est sévèrement endommagé et je pars réparer rapidos à la station la plus proche. Note pour plus tard: Penser à prendre un « abonnement fidélité premium » dans les stations de répa de Syndicate.

On repart camper une gate dans le système suivant, X-M2LR. Notre patience porte ses fruits car la fleet fait décloak un Helios, un vaisseau espion. Une nuée de laser, de missiles et projectiles s’abat sur l’infortuné covert ops. LL Machine, très en verve, achève le ship et la capsule dans un déchainement de violence au laser.

Nous mettons ensuite le cap sur PC9-AY, le QG d’EVE Uni en null sec. C’est là que les choses se corsent. Nous sommes repérés et pris en chasse par une poignée de Caracal. Victime à son tour d’un problème de navigation (la loi des séries), Kosh Fanelia se retrouve insolé dans JH-M2W. Il est détruit par une patrouille d’Ivy League (Caracal, Omen, Nemesis, Typhoon, Merlin) avant notre arrivée sur zone. La différence entre XTOF et Kosh, c’est qu’XTOF sait où taper ;).

Un trio de Nemesis nous tombe sur le dos et les pertes s’enchainent. Un Kestrel, un Atron et le Buzzard de Trokinas, notre courageux scout, tombent sous les bombes d’Ivy league. Nous jumpons dans JH-M2W dans le but de camper autour d’une bulle, mais sommes à nouveau victime d’un bombardement. J’enclenche le MWD pour sortir de la bulle à peine une demi-seconde avant de voir les bombes dans l’overview. Je le coupe aussitôt et j’overheat le damage control mais c’est déjà trop tard. Mon Incursus explose, accompagné par l’Atron de Fidavar. Je me fais poder en tentant de gagner la station. L’Ares d’XTOF mange trois nouvelles bombes au même moment. Je me réveille dans la medical bay à Aunsou, la tête à l’envers. Grrrr Ivy league et ses fucking bombers.

XTOF mène la fleet en pod pour un retour rapide au bercail. Les survivants à ce déluge de bombes détruisent encore deux FN Comet et un Hecate et son pod, en guise de baroud d’honneur avant d’atteindre le low sec.

Je quitte le quartier médical, direction le Titty Twister, pour le débrief en mode beuverie qui ne va pas manquer de suivre. Avec un peu de chance, Galir payera une tournée (on peut toujours rêver).

Hekto J. Fin de transmission…

Les kills de la soirée:

Sabre + capsule

Helios + capsule

Merlin + capsule

Federation navy comet

Hecate + capsule

Federation navy comet (again)

Les pertes : Trop longues, j’ai la flemme ;), please consult the board.

Publicités

2 réflexions sur « Syndi sous les bombes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s