Coup de mou en Draenor.

Quelques mois sont passés depuis la sortie de Warlords of Draenor, et le soufflet est vite retombé. Après l’excitation de la découverte, et le leveling de mon » nouveau » main, la lassitude a reposé ses mains glacées sur mon humble carcasse (j’exagère un poil mais c’est l’idée). 

Pourtant, cette extension n’est pas mauvaise. Il y a du contenu, plein de trucs à faire. Un fief et des sujets à gérer, un jardin, une mine, etc. Des PNJ charismatiques (Kadgar, Yrel, et les orcs bad ass). L’histoire est pas mal, même si c’est un peu un « what the fuck ? » temporel capillotracté. Un mix de Silence ça pousse, Germinal et le Seigneur des anneaux.

Finalement, j’ai l’impression de tourner en rond. Faire les quêtes de fief, où il faut basher des dizaines des mobs pour choper ses cristaux, pas le courage. Farmer pour l’artisanat, pareil. D’autant que le craft en fin de compte, ne sert pas à grand-chose. Le PvP ? Bof. J’ai jamais vraiment aimé le PvP dans WoW (ni dans les autres themepark d’ailleurs). Le pick up, en donjons, en raids ou en LFR, je n’ai plus la patience. Pour le moment en tout cas.

Après tout, c’est ni la première, ni la dernière fois que j’ai des baisses de tension dans WoW. Quand je me connecte hors soir de raid, je fais le tour de mes persos, histoire de ramasser les ressources de fief, d’envoyer mes péons en missions. Je me fais une ou deux potions, je désenchante un item, puis plus rien. Les rerolls restent au chaud, attendant des jours meilleurs.

Jouer à EVE en parallèle n’arrange pas les choses, j’imagine, tellement ces deux jeux sont à l’opposé (quoique, missionneur en high sec).

Tout ça pour dire que ce qui me retient, ce sont nos raids en guilde. Car je reste attaché à mes camarades (oui on s’habitue à ces petites bêtes avec le temps). Il y a Binock, le mage gnome, petit mais vaillant (notre Kirikou à nous). Martin, et sa bande de persos, toujours prêt à aider son prochain. Lobo, l’arbre à miel lubrique, prêtre nain de son état (ceci expliquant cela). Ojoma, notre senseï pandaren, qui nous prodigue d’avisés conseils lors de nos combats. Senfor, le paladin masochiste. Febe, la grande chasseresse du plat pays et fournisseuse officielle de festin. Huron et Aradya, le couple aussi charmant qu’improbable (un humain et une elfe chouettarde, je veux bien voir la tronche des petits). Enfin, notre glorieux duo de leaders, Tal et Onenn, les parents dévoués de cette grande famille. Et puis on avance, à notre rythme et dans une bonne ambiance. C’est déjà pas mal.

/Kiss

Ravayne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s